Historique de la Chorale

La Chorale Arménienne Arax a été fondée en 1981 à l’initiative du conseille d’église et sous la baguette du regretté Ténor Kevork BOYADJIAN.
Depuis sa création, trois générations se sont succédées puisant dans les ressources inébranlables de l’histoire et des traditions Arméniennes dans l’objectif d’une perpétuité éternelle.

Dans ce cadre, la Chorale Arménienne Arax a organisé et a activement participé dans plusieurs évènements d’inspiration Arménienne tant d’ordre religieux (les messes à l’Eglise Arménienne une fois par mois et autres célébrations oecuméniques et religieuses) que d’ordre culturel ou national
(soirées dédiées à l’indépendance de la République d’Arménie, commémoration du génocide Arménien du 24 Avril, Journées Culturelles Arméniennes etc.).

En outre et croyant profondément à l’universalité de la musique, la Chorale Arménienne Arax a participé dans plusieurs évènements religieux et culturels d’inspiration non-Arménienne (Célébrations oecuméniques interreligieuses à Zurich, Festival des Chorales Internationales de Lenzburg, Fête de la Musique etc.).
Fort du soutien de ses membres et de sa directrice Madame Diana Sagherian-Boyadjian et surtout du message d’unité entre les cantons Romands et Alémaniques qui a été le leitmotiv de la Chorale depuis sa création et jusqu’aujourd’hui, la Chorale Arménienne Arax aspire à continuer et à persévérer avec les générations dans cet itinéraire.

 

 


Le regretté Tenor Kevork Boyadjian:

Né le 9 Octobre 1944 a Istanbul dans une famille avec des croyances Arméniennes enracinées, le petit Kevork a servi l’Église Arménienne des l’age de 4 ans.

Cette expérience lui a ouvert les portes de plusieurs chorales a savoir « Zvartnots », « Asoghig » et « Lusavoritch » en les dirigeant avec ses soins.

Dans les années 60/70, le regretté Ténor a rejoint l’Opéra d’Etat à Istanbul et a été nommé Soliste en entamant les rôles de « Don Giovanni », « Faust » et des oratorios tels que Carmina Burana de Carl Orff et Les Saisons de Haydn.

Kevork BOYADJIAN a été particulièrement influencé en performant sous la direction du Professeur Robert WAGNER et des Maestros Pino TROST et Ottavio GALLO.

En 1980 il a été invité par l’opéra de Saint-Galles et a définitivement quitté la Turquie en y performant des rôles importants tels que Nabucco et Otello de Verdi, Madame Butterfly de Puccini etc.


En tant que vrai chanteur Arménien, il a interprété les œuvres de plusieurs grands compositeurs Arméniens en participant, par exemple, au 100ème Anniversaire du Poète Arménien Taniel Varoujan à Venise. En 1981, Kevork BOYADJIAN a fondé la Chorale Arménienne Arax à Genève et a dirigé plusieurs performances musicales. Quand le rideau est finalement tombé en Novembre 1985, nul ne pouvait imaginer qu’il est tombe définitivement mais sa voix et son talent restent toujours vivants dans les cœurs et âmes de ses fans de par le monde.

Soprano Diana Sagherian-Boyadjian:

Née à Istanbul, Diana SAGHERIAN BOYADJIAN a fréquenté depuis 1965 le conservatoire de musique d’Istanbul. Elle a participé activement dans plusieurs chorales Arméniennes telles que la Chorale Unie d’Üsküdar, la Chorale Komitas et en fondant avec Khachik Yilmaz la Chorale Khatchdourian réunissant les jeunes de 15 à 25 Ans. En 1969 elle a rejoint l’Opéra d’Etat à Istanbul. En 1970, Diana SAGHERIAN-BOYADJIAN et le regretté Monsieur BOYADJIAN se sont maries et ont entame ensemble plusieurs œuvres. Elle a performé, en outre, en tant que soliste dans plusieurs œuvres pour enfants. Après le décès de son mari, Diana SAGHERIAN-BOYADJIAN et en réponse aux demandes incessantes des membres de la Chorale Arménienne Arax, a reprit le flambeau en 1987 et ne cesse de continuer a contribuer d’une manière fondamentale à la prospérité de la Chorale en s’inspirant, comme elle aime toujours répéter, de la volonté ainsi que de la vocation des jeunes Arméniens de Suisse tant à Genève qu’en Suisse Alémanique.