Armenian Apostolic Church
of Switzerland






Certains semblent penser qu'il y a deux églises arméniennes en Suisse, l'une à l'Est, l'autre à l'Ouest. Pourtant, à l'image de l'aigle bicéphale sur les armes de nos rois et de nos Catholicos, s'il y a deux têtes, il n'y a qu'un seul et unique corps, il n'y a qu'un seul coeur. L'Eglise apostolique arménienne de Suisse est une et indivisible.



Calendrier liturgique 2007 [PDF]

Horaire des fêtes et des manifestations qui auront lieu en l'église arménienne Saint-Hagop


2007

Each Sunday: Sainte Messe à 10h30.


Adresse

Troinex
Eglise Saint-Hagop - Troinex / Genf




Le Révérend Père Dr. Abel Manoukian a publié deux nouveaux livre traitant de l'Église Apostolique Arménienne et des défit qui l'attendent.

Voici la traduction d'un article faisant suite à la publication intitulée:
"L'Église Arménienne a-t-elle cessé d'avoir des saints ?"

La question de sanctifier les victimes de 1915 et Komitas Vartabet

Dans l'histoire arménienne, après les événements de 1915, s'est ouverte une autre page et une autre situation de vie pour le peuple arménien. La géographie de son territoire et de son âme a été modifiée, ainsi que son regard et son attitude envers le monde. Les nouveaux mots 'diaspora' et 'Arméniens de la diaspora' se déclinent désormais parallèlement dans notre conscience avec le massacre d'un million et demi d'Arméniens dans l'Empire ottoman, avec pour conséquence de cette terrible réalité la perte du pays et de la patrie historique.

Cette année [2005], pour le 90è anniversaire du Génocide, les Arméniens éparpillés dans le monde se sont exprimés pour que le monde soit au courant de ce qui s'est passé, de façon regroupée, et aussi regroupé dans un état. La demande de Justice arménienne pour laquelle les Arméniens se battent avec acharnement depuis des décennies a obtenu quelques résultats, comme par exemple la reconnaissance officielle du génocide des Arméniens par les parlements de 18 pays.

Les reflets des réalités de 1915 ont laissé des influences inévitables sur cette période de 90 ans, et aussi sur l'histoire, sur la vie quotidienne, sur les décisions politiques comme aussi sur la science et la culture.

Voici qu'un travail important a été publié par le berger spirituel des Arméniens [de Genève], le Dr. Abel Manoukian, dont le titre est "Est-ce que l'Église Arménienne est fatiguée d'avoir des Saints ?". Le livre soulève la question de la sanctification des milliers de victimes du Génocide des Arméniens et de Komitas Vartabet. L'auteur est sûr que le terrain national est prêt pour cette question-là depuis longtemps; et comme symbole de cette tragédie nationale, la reconnaissance [de ce martyre] en la personne de Komitas est justifiée.

Le devoir de sanctification est le monopole de l'Église Arménienne; d'après l'auteur, le retard [dans la sactification] n'est pas compréhensible. Il donne comme exemple la sanctification des martyrs tués dans les arênes romaines pendant les premiers siècles du christianisme, par les Églises générales [catholiques] et par l'Église Apostolique. Une partie importante [des saints du calendrier] dans l'Église générale [catholiques] - et dans l'Église Apostolique, dans notre calendrier - ont des origines purement arméniennes: 64 noms de fêtes sur 204. À ce propos, les derniers saints de notre Église, Hovhan Vorotnetsin (XIVè s.) et Grigor Tatevatsin (XVè s.), sont rentrés dans les rangs des saints de l'Église Arménienne au XVIIIè siècle. Après cela, l'Église Arménienne n'a donné à personne le statut de saint. Après le XVè s., n'y a-t'il plus eu de sacrifice ou de martyr pour la foi chrétienne ? Il [Abel Manoukian] tient la question de la sanctification des martyrs de 1915 et de Komitas pour nécessaire. Il rappelle le décret, écrit en 1989 par les Katholicos Vasgen Ier et Karekin II de la Grande Maison de Silicie, qui traite de la sanctification des martyrs arméniens. Le décret évoque également la sanctification dans la tradition de l'Église Arménienne. En conclusion, le pasteur Abel, en prenant en compte et en décrivant les désaccords et les divergences, justifie ses réponses.

Tous les martyrs n'avaient certes pas le comportement d'un chrétien pratiquant. Il y avait parmi eux des non baptisés et aussi des enfants pas encore nés. La sanctification commune de 1,5 million de martyrs est-elle dès lors possible ? En reconnaissant ces réalités, il [Abel Manoukian] écrit: "Martyrs de sang pour le Christ et pour la Foi, est-ce que cela ne pardonne pas leurs péchés ordinaires ?". Il signale aussi des cas où plusieurs Arméniens ont préféré mourir plutôt que d'accepter l'Islam comme issue de salvation, comme par exemple le fameux écrivain Rupen Sévag. Il donne comme exemple de sanctification commune les Arméniens qui ont pris leurs armes pour défendre leur foi dans la bataille d'Avaraïr. Et comme Vartan avec ses compagnons sont classés parmi les rangs des saints de l'Église Arménienne, les 1.5 millions de martyrs du Génocide doivent être également sanctifiés. Dans ce cas-là, le nombre des martyrs doit être considéré comme secondaire, et le point essentiel doit être considéré comme étant "le fait qu'ils sont martyrisés de façon commune pour le Christ et pour la Foi. Le sang versé des martyrs est la base de l'Église".

L'auteur espère qu'avant la solution politique de la question arménienne, l'Église Arménienne réalisera son devoir: sanctifier ses enfants martyrs [d'avril] et il considère cela comme un pas qui secondera considérablement la reconnaissance définitive du Génocide des Arméniens.

Mélania Badalian
Achgharh
Revue culturelle bilingue bi-mensuelle 10 septembre 2005. Traduction: L.S.E.


Première publication:
L'Église Arménienne a-t-elle cessé d'avoir des saints ?
2005, 28 pages.
Publication Roupen Sevag | Le Verdon D, Domaine du Loup | F-06800 Cagnes-sur-Mer

Seconde publication, en anglais:
The Armenian Church - Present Day Challenges
2005, 72 pages.
Publié par l'auteur.

Il s'agit d'un recueil de réflexions sur les réformes qui pourraient être proposées à l'Église afin que la communion de l'Église et des fidèles soit plus intime et parfaite.

Les deux ouvrages sont disponibles auprès de l'auteur ou auprès du Wizard.














Gottesdienste Kirchgemeinde der Deutschschweiz und Neuchâtel-Jura

All services for the year 2007 in Picture (JPG)


2007

Please consult the Agenda !


Addresses

Baden
Katholische Kirche, Birkenstr. 2 - 5415 Nussbaumen / Baden
Neuchâtel
Eglise Réformée St. Pierre de Cornaux - 2087 Cornaux / Neuchâtel
Dübendorf
Röm. Katholische Kirche, Leepüntstr. 23 - 8600 Dübendorf
Fahrwangen
Evang. Reform. Kirche, Kirchrain - 5615 Fahrwangen
Kreuzlingen
Katholische Kirche Bernrain, Bernrainstr. - 8280 Kreuzlingen
Luzern
St. Mauritius Katholische Kirche - 5735 Pfeffikon / Luzern
Niedergösgen
Röm. Katholische Kirche,
Rheineck
Röm. Katholische Kirche, Grüenaustr. - 9424 Rheineck (SG)
Schaffhausen
St. Maria Katholische Kirche, Promenadenstr. 23 - 8200 Schaffhausen


Cérémonie
Arevakal



The Catholicosate of All Armenians:
His Holiness Karekin I I
Supreme Patriarch and Catholicos of All Armenians
Holy Etchmiadzin, Republic of Armenia
Tel: 011-374-31-53434/52380 / 011-3741-151198
Fax: 011-374-1-151077   -   Telex: 243326 KREST SU
E-Mail: mayrator@etchmiadzin.am   -   Web: http://www.etchmiadzin.com
Switzerland (West):
Rev. Fr. Dr. Abel Manoukian, Pastor
Eglise Arménienne Saint Hagop
Route de Troinex 64, 1256 Troinex, Geneva
P.O.B. 1470, 1211 Geneva 1, Switzerland
Tel:  +41 22 741 24 33
Fax: +41 22 741 24 15
Switzerland (East):
Rev. Fr. Shnork Yenovk Tchekidjian, Pastor
Postfach 83
8105 Regensdorf, Switzerland
dershnork@hispeed.ch
Tel: + 41 1 840 28 24







[ MotherHome ]



Copyright © 2002-2006 G-WAW
eMail: g-waw@armenian.ch