www.armenian.ch www.armenian.ch
All Good-Willed Armenians


Liberation: Penaliser le negationisme- un devoir democratiqe

 
Post new topic   Reply to topic    www.armenian.ch Forum Index -> Politics | Genocide
View previous topic :: View next topic  
iminhokis
Wizards


Joined: 25 Oct 2003
Posts: 3321

 PostPosted: Mon Nov 06, 2006 8:58 am    Post subject: Liberation: Penaliser le negationisme- un devoir democratiqe Reply with quote Back to top

Quote:
COUCHES, LES DAMNES DE LA TERRE !;
PENALISER LE NEGATIONNISME DU GENOCIDE ARMENIEN N'EST PAS UN EXCèS COMMUNAUTARISTE MAIS UN DEVOIR DEMOCRATIQUE.


par TORANIAN Ara; Ara Toranian directeur des Nouvelles d'Armenie Magazine.

Liberation , France
2 novembre 2006

Il ne se passe pas un jour, depuis le vote par l'Assemblee
nationale, le 12 octobre, de la penalisation du negationnisme du
genocide armenien, sans que la presse ne tire a boulets rouges sur le
"communautarisme" qui presiderait a la mise en place de cette loi. Il
ne s'agit que d'agiter des peurs, de pratiquer des amalgames, de dire
leur fait a toutes ces minorites armeniennes, juives, noires qui ont
le mauvais goût de demander au Parlement, a travers les lois Gayssot
ou Taubira, de prendre en consideration leur dignite, de veiller au
respect de leur souffrance, de proteger leur memoire.

Des revendications "particularistes", qui viendraient fragmenter
l'unite nationale, voir saper les fondements memes de la republique.

Car, dans la belle tradition que nous opposent ces neo-jacobins,
il ne peut y avoir de place pour l'alterite. Et surtout, cessez de
nous polluer avec vos oppressions depassees, vos morts, vos histoires
d'extermination et d'esclavagisme qui se sont deroulees ailleurs et
il y a longtemps. Et tant pis si le negationnisme et les injures ont,
eux, bel et bien lieu ici et maintenant...

Rappelons en effet que le vote de cette loi controversee a ete motive
par la combinaison de deux facteurs : le negationnisme d'Etat de
la Turquie, qui continue a se faire complice de ce crime, et sa
candidature a l'Union europeenne. La Commission europeenne a voulu
fermer les yeux sur cette contradiction en evacuant, contrairement aux
voeux du Parlement europeen, la reconnaissance du genocide armenien
par Ankara du nombre des critères d'adhesion. Renoncement politique
qui donne a la Turquie, 20e puissance mondiale, toute latitude pour
developper jusqu'en France sa propagande negationniste, sans qu'il
soit possible de lui opposer ni d'obligation de retenue ni de frein
autre que la resistance des refugies et de leurs enfants.

Cette loi visait donc a proteger, effectivement, la memoire des
victimes du premier genocide du XXe siècle, un crime contre l'humanite
cense, en principe, concerner tout le monde. Elle apparaissait
egalement comme une possibilite de recours, legal et pacifique, a la
disposition des heritiers des sacrifies de cette barbarie, qui n'ont
nullement l'intention de laisser les voyous a la solde de l'Etat turc
venir cracher sur la tombe de leurs parents.

Fussent-ils deguises en soi-disant historiens, pour donner plus de
credit a leurs agissements, de meme que d'autres s'abritaient naguère
derrière la science ou la biologie pour justifier le racisme.

Ce debat, qui a ete compris par les deputes, en particulier ceux qui
connaissent bien le problème pour avoir dans leur circonscription
des rescapes du "pays de l'epouvante", aurait merite d'etre
traite serieusement. Ces elus de tous bords qui ont eu le courage
de voter cette loi et d'affronter cette tempete ont en realite
defendu l'honneur et la noblesse du Parlement, au nom des valeurs
democratiques et de la defense des plus faibles contre les pressions
du lobby militaro-industriel et des laquais de la Realpolitik.

Au lieu d'applaudir, certaines elites, decalees par rapport aux
enjeux et dont on ne sait ce qui l'emporte chez elles, de leur
interet corporatiste ou de leur conception monolithique de l'unite
republicaine, s'erigent en promoteurs d'un liberalisme sauvage de
la connaissance historique, qui aura notamment pour consequence de
permettre a ceux qui ont le plus de moyens, en particulier financiers,
d'imposer leur vision du passe... pour mieux contrôler l'avenir. Ainsi,
l'Etat turc pourra repandre son venin negationniste en achetant - c'est
dans sa tradition - des journalistes, des historiens ou des hommes
politiques (pour memoire, l'affaire Sibel Edmonds aux Etats-Unis et
le docu diffuse recemment sur Canal + sur la corruption de decideurs
americains par Ankara).

Les Armeniens, pas plus que les Juifs ou les Noirs, ne sont les
mauvais elèves de la Republique. Il n'y a pas d'unite qui puisse
faire l'economie du respect dû aux diverses composantes de la nation,
par la nation elle-meme. La modernite, la liberte et la democratie
se construiront autour de la prise en charge de ces questions par les
instances democratiques du pays, et certainement pas par le cynisme a
l'egard des pages sombres de l'histoire et le refoulement des douleurs
qu'elles ont generees.
 
View user's profile Send private message Send e-mail Visit poster's website MSN Messenger ICQ Number
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    www.armenian.ch Forum Index -> Politics | Genocide All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum