www.armenian.ch www.armenian.ch
All Good-Willed Armenians


Arménie: le secteur énergétique, scandale et dépendance

 
Post new topic   Reply to topic    www.armenian.ch Forum Index -> General
View previous topic :: View next topic  
wizard
Site Admin


Joined: 25 Oct 2003
Posts: 500
Location: 47°23'55''

 PostPosted: Wed Oct 12, 2005 6:59 am    Post subject: Arménie: le secteur énergétique, scandale et dépendance Reply with quote Back to top

Le 12 octobre 2005 | Caucaz.com | François Gremy | Paris

Arménie : le secteur énergétique entre scandale et nouvelle dépendance

Les zones d’ombres autour du rachat, en septembre dernier, de la société Réseaux Electriques d’Arménie par la compagnie russe Systèmes d’Energie Unifiés ont plongé politiques locaux comme autorités occidentales dans un climat de suspicion. Retour sur un accord économique très controversé.


« Celui qui contrôle l’interrupteur, contrôle le pays », une phrase lourde de sens récemment prononcée lors d’une session parlementaire qui traduit le climat de tension ces dernières semaines autour des conditions de vente obscures de la société Réseaux Electriques d’Arménie, l’unique société de distribution en électricité du pays.

Après trois années d’appels d’offres infructueux dus à des désistements réguliers de repreneurs potentiels, occidentaux comme russes, la compagnie nationale trouve pourtant en 2002 un acquéreur fiable répondant aux enjeux géostratégiques et de sécurité nationale que représente une telle privatisation. Midland Resources Holding, une société britannique achète alors l’intégralité des parts de la société pour 37 millions de dollars.

Mais en juin dernier, un nouveau rebondissement vient perturber cette stabilité énergétique à peine recouvrée. Les droits de gestion de l’intégralité des actions de la société Réseaux Electriques d’Arménie sont cédés pour une durée de 99 ans par Midland Resources Holding à la compagnie russe Systèmes d’Energie Unifiés (UES) via sa filiale Interenergo. La plus value de la société britannique est considérable puisque la transaction s’élève à 73 millions de dollars.

Un vente au forceps

Le scandale éclate aussitôt. Le ministère de l’Energie affirme ne pas avoir été informé de cette opération commerciale. Elément confirmé par les dirigeants du Midland Resources Holding qui expliquent alors sereinement ne pas être tenus d’en référer au gouvernement.

Les responsables de partis politiques s’insurgent. Le représentant de la Banque Mondiale à Erevan, Roger Robinson, s’inquiète fortement des conséquences d’un tel accord et se dit prêt à revoir l’aide concédée, par le biais de prêts avantageux, pour la rénovation des systèmes de distribution d’électricité du pays si l’accord entre les deux parties s’avère de nature à modifier les plans de développement établis.

Le directeur adjoint de la filiale russe, Mikhaïl Mantrov, se voit alors dans l’obligation de tenir une conférence de presse le 22 juillet pour calmer les craintes émanant de tous bords. Mikhaïl Mantrov précise que cet accord relève d’un transfert de gestion et non de propriété. En somme, Midland Resources Holding reste propriétaire des actions de la société. Mais Interenergo devient l’unique décideur et le seul bénéficiaire des dividendes des actions détenues par la société britannique. Les explications n’atténuent en rien la consternation générale.

Ce type de montage se révèle fréquent dans tous les secteurs d’activité pour obtenir rapidement des liquidités. Essentiellement des montages de courte durée. Or, dans ce cas précis, la cession des droits de gestion pour 99 ans revient à une vente de facto et permet ainsi de contourner la législation arménienne visant à protéger cette société.

En effet, la cession des actions de la société Réseaux Electriques d’Arménie ne peut se faire sans l’aval du gouvernement et de la Commission de régulation des services publics. Mais en pratique, par cette cessation de droits de gestion, Interenego devient à cet instant un propriétaire par procuration.

Ainsi, le 12 septembre, après avoir officiellement mis au pied du mur les autorités arméniennes, les dirigeants de Midland Resources Holding se retournent auprès du ministère de l’Energie pour déposer une demande officielle de droit de cession des titres de propriétés à la société russe Systèmes d’Energie Unifiés.

Face à l’absurdité de la situation au sein de la société Réseaux Electriques d’Arménie, le ministère de l’Energie approuve le 26 septembre la vente de son réseau d’électricité à la compagnie russe. Le coup de force a fonctionné.

Nouvelle dépendance

Toutefois, un certain nombre d’interrogations persistent sur l’orchestration de cette manœuvre commerciale. Est-il possible que les autorités arméniennes n’aient pas été averties de cette opération ? Ainsi, un des maillons de la sécurité nationale arménienne aurait été donné en toute conscience par les dirigeants de Midland Resources Holding à la seule responsabilité d’une société russe et donc sous l’emprise logique du Kremlin. Cela signifierait également qu’aucune fuite ou qu’aucun indice n’ait été décelé par les autorités arméniennes dans un secteur aussi stratégique que celui-ci.

A contrario, si la volonté du gouvernement arménien était de livrer ce marché à Moscou sans trop s’attirer les foudres de la Banque Mondiale mais aussi celles des Etats-Unis très actifs dans le pays, ce scénario semblerait idéal pour n’endosser aucune responsabilité.

Reste que la dernière éventualité est prise très au sérieux par Washington –mais sans réel succès pour cette tromperie, puisque l'Agence américaine pour le développement international (USAID) doit revoir à la baisse l’enveloppe financière prévue pour l’Arménie en raison de cette opération. Cette cession est un réel revers pour Washington qui s’emploie fortement en Arménie pour séduire les autorités locales et limiter la coopération et l’influence de l’axe Russie-Arménie-Iran. Un objectif d’autant plus difficile à réaliser que la dépendance énergétique de l’Arménie auprès de la Russie s’en trouve fortement renforcée. En plus de cette récente acquisition, la société Systèmes d’Energie Unifiés est également propriétaire de 80% de la production énergétique du pays notamment via la centrale hydro-électrique de Hrazdan.

La Russie étend ainsi son influence dans nombre de pays limitrophes. La société Systèmes d’Energie Unifiés est présente dans les secteurs électriques d'Arménie, de Géorgie, de Biélorussie, de Lituanie, de Lettonie, de Norvège, de Finlande, de Pologne, d'Ukraine, de Moldavie, du Kazakhstan, de Chine, de Mongolie, et gère plusieurs ouvrages énergétiques en Arménie, en Géorgie, en Moldavie.

[Article ici] © Caucaz.com 2005
 
View user's profile Send private message Send e-mail Visit poster's website
wizard
Site Admin


Joined: 25 Oct 2003
Posts: 500
Location: 47°23'55''

 PostPosted: Thu Feb 23, 2006 4:50 pm    Post subject: La Russie prend possession du réseau énergétique arménien Reply with quote Back to top

mercredi 22 février 2006 | Le Nouvel Obs (?) | Manuelle Tilly

ECONOMIE

La Russie prend possession du réseau énergétique arménien


La compagnie nationale russe d’électricité se défend de nouveau après l’acquisition controversée d’actions du réseau national d’Arménie (ENA). Cette acquisition a entraîné des accusations l’impliquant dans une fraude à grande échelle.

Le transfert des actions de l’ENA vers une filiale d’Unified energy system (UES) a finalement lieu presque 5 mois après que la prise de contrôle, estimé à au moins 73 millions USD, ait été sanctionnée par le gouvernement arménien. Le géant russe et l’actuel propriétaire britannique d’ENA ont refusé de fournir une explication sur ce retard de plus en plus suspect.

Selon un ancien officiel du ministère arménien de l’Energie, Felix Tadevosian, qui a affirmé avoir fait un audit d’ENA l’été dernier, l’affaire aurait pu échouer parce que la compagnie aurait été mal gérée depuis sa privatisation par Midland ressources Holding en 2002. Dans une interview publiée dans deux journaux arméniens la semaine dernière, Felix Tadevosian affirme que Midland a grossièrement gonflé ses investissements auprès de l’ENA et laissé accumuler des dettes.

Le gouvernement arménien a consenti à vendre l’ENA en septembre dernier à condition que les Russes assument les investissements financiers de Midland et les dettes d’un montant total de 9 millions USD.

L’ENA a démenti lundi les allégations de fraude et le fait que la société s’est faite auditer par une firme engagée par l’UES. Sa porte-parole, Margarit Grigorian, a affirmé que la compagnie a simplement subi une petite « inspection financière ». « Que Tadevosian produise un document montrant qu’il a payé pour un audit officiel de notre compagnie » a-t-elle déclaré.

Grigorian a écarté les allégations de Tadevosian selon lesquelles l’ENA aurait illégalement coupé l’électricité dans sa maison d’Erevan pour se venger de ses accusations. Elle a affirmé que l’auditeur avait simplement voler de l’électricité. « L’entreprise publique attrape un million de voleur comme lui chaque jour » a -telle affirmé. Tadevosian a également affirmé avoir reçu des menaces de mort et a appelé le procureur général d’Arménie pour être protégé.

Tadevosian a finalement nettement tempéré ses déclarations lundi, déclinant tout commentaire sur l’affaire. « Je ne peux rien dire » a-t-il dit.
L’UES avait provoqué une controverse en juin denier quand elle a révélé avoir signé un contrat de 73 millions USD avec Midland qui rendait la filiale russe propriétaire de facto de l’entreprise publique arménienne. La légalité de l’affaire avait alors été sérieusement remise en question par la banque mondiale et l’agence américaine de développement international (USAID). Deux mois après, Midland et l’UES ont décidé de formaliser la vente d’ENA et ont demandé l’approbation des autorités arméniennes.

L’UES contrôle déjà plusieurs centrales électriques qui fournissant 80% de l’électricité arménienne. Sa main mise sur l’ENA pourrait rendre le secteur énergétique de l’Arménie encore plus dépendant de la Russie.

mtilly@nouvelobs.com
 
View user's profile Send private message Send e-mail Visit poster's website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    www.armenian.ch Forum Index -> General All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum