www.armenian.ch www.armenian.ch
All Good-Willed Armenians


Haut-Karabakh: échec des discussions

 
Post new topic   Reply to topic    www.armenian.ch Forum Index -> Politics | Genocide
View previous topic :: View next topic  
Fransahay



Joined: 26 Oct 2005
Posts: 60
Location: Marseille, France

 PostPosted: Sat Feb 11, 2006 6:20 pm    Post subject: Haut-Karabakh: échec des discussions Reply with quote Back to top

Les discussions entre les présidents arménien Robert Kotcharian et azerbaïdjanais Ilham Aliev au sujet du conflit au Haut-Karabakh ont échoué samedi au château de Rambouillet, en région parisienne, selon le médiateur américain Steven Mann.


http://fr.news.yahoo.com/11022006/5/haut-karabakh-echec-des-discussions-entre-les-presidents-d-armenie.html
 
View user's profile Send private message
wizard
Site Admin


Joined: 25 Oct 2003
Posts: 500
Location: 47°23'55''

 PostPosted: Tue Feb 28, 2006 10:06 am    Post subject: Haut-Karabakh : pas de miracle à Rambouillet Reply with quote Back to top

Le 13 février 2006 | Caucaz Europe News | Anne-Marie MOURADIAN | Bruxelles


Haut-Karabakh : pas de miracle à Rambouillet

La rencontre de Rambouillet entre Robert Kotcharian et Ilham Aliev n’a débouché sur aucun accord pour régler le conflit gelé du Haut-Karabakh. Le constat n’étonne pas les observateurs qui, au vu de l’extrême complexité du dossier et des profondes divergences entre les deux parties, avaient accueilli avec prudence les prévisions très optimistes de certains diplomates occidentaux. Les présidents arménien et azerbaïdjanais ont convenu de reprendre leurs discussions à une date qui n’a pas encore été déterminée.


Le 10 février, après avoir rencontré séparément le président français Jacques Chirac à Paris, les chefs d’Etat arménien et azerbaïdjanais se sont rendus au château de Rambouillet où ils se sont entretenus avec les médiateurs du groupe de Minsk de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) - le Français Bernard Fassier, l’Américain Steven Mann et le Russe Iouri Merzlyakov - avant d’entamer des négociations bilatérales à huis clos.

Robert Kotcharian et Ilham Aliev ont repris leur tête-à-tête le lendemain, samedi 11 février, après des entretiens entre leurs ministres des Affaires étrangères Vartan Oskanian et Elmar Mammediarov. Les discussions se sont déroulées comme d’habitude dans le plus grand secret, loin des médias.

Complexe puzzle karabakhtsi

Le but de la rencontre de Rambouillet n’était pas d’aboutir à la signature d’un document, mais de profiter de la dynamique positive enclenchée dans le cadre du processus de Prague - après l’échec des pourparlers de Paris et de Key West - pour esquisser le contour des futures négociations.
Les deux présidents se sont penchés sur le document de travail proposé par l’OSCE qui cherche à faire adopter par les deux parties des principes de base qui serviront ensuite à la préparation d'un futur accord.

Ces points clés portent sur un retrait des forces arméniennes des territoires azerbaïdjanais entourant le Haut-Karabakh, accompagné d’un déploiement d’une force internationale pour y garantir la sécurité, et sur le statut du territoire du Haut-Karabakh qui serait défini par referendum ou vote d’autodétermination de la population, dans un avenir indéterminé. Les pièces du puzzle sont connues mais ne cessent d’être remaniées dans tous les sens.

À l’issue de la rencontre, le groupe de Minsk a indiqué dans un communiqué, qu’"en dépit d’intenses discussions, les positions des parties sur certaines questions sensibles étaient restées identiques à ce qu’elles étaient au cours des derniers mois".

Au point mort ?

Selon des sources anonymes proches des pourparlers, les négociations auraient achoppé sur le futur statut du Haut-Karabakh que Bakou considère toujours comme partie intégrante de l’Azerbaïdjan, ainsi que sur la question du retrait ou non des forces arméniennes de la région frontalière de Kelbadjar.

Les deux chefs d’Etat ont donné instruction à leurs ministres d’explorer, avec l’assistance des coprésidents du groupe de Minsk, "de nouvelles voies en vue d’un futur règlement". Les médiateurs russe, français et américain se retrouveront à Washington, début mars, pour examiner les modalités des futures discussions avec les ministres.

D’ici là, ils iront à Bruxelles dès le début de cette semaine, pour "briefer" le président en exercice de l’OSCE, le ministre belge des Affaires étrangères Karel De Gucht. Si ce dernier a présenté 2006 comme une année susceptible de marquer une percée diplomatique décisive dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh, se basant sur le fait qu’il n'y aura pas cette année d'élections législatives ou présidentielle en Arménie et en Azerbaïdjan, Robert Kotcharian et Ilham Aliev n’en restent pas moins liés par leur opinion publique qui rejettera tout ce qui leur apparaîtra comme une concession inacceptable. Ils sont aussi conscients qu’une deuxième guerre du Karabakh serait catastrophique pour les deux parties. Autre certitude, malgré son absence de résultat, la rencontre de Rambouillet aura été l’occasion de maintenir les contacts au plus haut niveau.

© CAUCAZ.COM | Article paru dans l'édition du 13/02/2006 | Par Anne-Marie MOURADIAN
 
View user's profile Send private message Send e-mail Visit poster's website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    www.armenian.ch Forum Index -> Politics | Genocide All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum