www.armenian.ch www.armenian.ch
All Good-Willed Armenians


OSCE croit à un accord entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

 
Post new topic   Reply to topic    www.armenian.ch Forum Index -> Politics | Genocide
View previous topic :: View next topic  
wizard
Site Admin


Joined: 25 Oct 2003
Posts: 500
Location: 47°23'55''

 PostPosted: Tue Feb 28, 2006 10:01 am    Post subject: OSCE croit à un accord entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan Reply with quote Back to top

Le 27 février 2006 | Caucaz Europe News | Anne-Marie MOURADIAN | Bruxelles


L'OSCE croit toujours à un accord entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan en 2006

Les médiateurs du groupe de Minsk de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ne perdent pas espoir. Malgré l’absence de résultat au sommet de Rambouillet le 11 février, rien n’est perdu, estime Bernard Fassier, le coprésident français du groupe de Minsk qui s’exprimait le 22 février à Bruxelles, dans le cadre d’une audition sur le Sud-Caucase au Parlement européen. « Le plus étonnant », a-t-il indiqué, « c’est qu’après la réunion de Rambouillet, les deux présidents arménien et azerbaïdjanais nous ont priés de poursuivre les négociations, expliquant qu’un arrêt laisserait le champ libre à leurs nationalistes extrémistes ».


Le groupe de Minsk n’en finit pas de rappeler que 2006 est une année clé - aucune élection n’étant programmée en Arménie et en Azerbaïdjan, et qu’une telle occasion ne s’était pas présentée depuis cinq ans et n’existera plus avant longtemps - des élections étant prévues en 2007, 2008 et 2009.

Les médiateurs du groupe de Minsk, coprésidé par la France, les Etats-Unis et la Russie et qui poursuit des efforts diplomatiques depuis plus de dix ans en vue d’un règlement du conflit du Haut-Karabakh opposant Bakou et Erevan, espèrent toujours que les deux parties, qui ont convenu de se revoir, finiront par approuver le plan qu’ils leur proposent pour concilier deux principes à première vue contradictoires. Le principe de l’intégrité territoriale s’appliquerait aux districts azerbaïdjanais entourant le Haut-Karabakh actuellement contrôlés par les forces arméniennes qui devraient s’en retirer, tandis que le principe du droit du peuple à l’autodétermination s’appliquerait à l’intérieur du territoire du Haut-Karabakh.

Selon les médiateurs, un compromis sur cette base, le 11 février, aurait permis d’envisager la signature d’un accord cadre durant l’été et le déploiement d’une force de paix internationale au cours du deuxième semestre 2006, avec un premier retrait des forces arméniennes de cinq districts azéris sur sept, vers la fin 2006 ou le début 2007. « Mais à Rambouillet, chacune des deux parties a essayé d’obtenir un peu plus que ce que les médiateurs proposaient et s’est raidie face aux exigences de l’autre », explique Bernard Fassier.

Bakou et Erevan inflexibles ?

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliev exige que les troupes arméniennes se retirent rapidement de la totalité des sept districts, quand l’Arménie, par la voix de son président Robert Kotcharian, souhaite que le sort de Kelbadjar, important pour elle en termes de sécurité, ne soit décidé qu’après le vote d’autodétermination de la population du Haut-Karabakh. Et si Erevan demande que ce vote populaire ait lieu au plus tôt, Bakou désire, à l’inverse, qu’il se tienne le plus tard possible.

Par ailleurs, note Bernard Fassier, « la propagande belliciste des autorités azerbaïdjanaises, au plus haut niveau, n’est pas de nature à faire croire à l’Arménie que l’Azerbaïdjan est prête à collaborer ». Pendant longtemps, chacune des deux parties a cru que le temps jouerait en sa faveur. Les Arméniens ont pensé que la communauté internationale finirait par « oublier » que leurs forces occupent des territoires azerbaïdjanais. L’Azerbaïdjan a cru que lorsque l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC) commencerait à fonctionner, le pactole pétrolier lui permettrait de financer de nouveaux efforts de guerre. Bakou oubliant ainsi que si une nouvelle guerre éclatait, le BTC en serait la première victime…

Bernard Fassier et les deux autres coprésidents du groupe de Minsk, l’Américain Steven Mann et le Russe Iouri Merzlyakov, devraient se retrouver le 6 mars prochain, à Washington, pour examiner les options à privilégier pour la poursuite des négociations.

© CAUCAZ.COM | Article paru dans l'édition du 27/02/2006 | Par Anne-Marie MOURADIAN
 
View user's profile Send private message Send e-mail Visit poster's website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    www.armenian.ch Forum Index -> Politics | Genocide All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum