www.armenian.ch Gesellschaft Schweiz-Armenien
Perinçek: Presserevue
 

050728|AP| Le DFAE explique à l'ambassadeur turc que la
Lesen Sie den vorstehenden Artikel :: Lesen Sie den nachstehenden Artikel  
Le 28 juillet 2005 | The Associated Press sur www.edicom.ch | Berne


Le DFAE explique à l'ambassadeur turc que la négation d'un génocide est punissable en Suisse


L'ambassadeur de Turquie reçu à Berne - Après les déclarations d'un politicien turc -


Un entretien a eu lieu jeudi au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) avec l'ambassadeur de Turquie en relation avec l'enquête ouverte en Suisse à l'encontre d'un politicien turc pour négation du génocide arménien. Le DFAE est confiant que les clarifications données sur l'ordre juridique suisse permettront de rétablir une atmosphère de travail «plus sereine».

Ce nouveau refroidissement dans les relations helvético-turques fait suite aux propos tenus ces derniers jours par le chef du Parti des travailleurs à l'occasion de la commémoration du Traité de Lausanne, qui a délimité les frontières de la Turquie moderne en 1923. Dogu Perincek a notamment déclaré que le génocide arménien de 1915 était un «mensonge des impérialistes».

L'ambassadeur de Turquie en Suisse a été reçu par le chef de la Division politique I, l'ambassadeur Jean-Jacques de Dardel. Le DFAE a réitéré sa surprise face aux protestations continues du gouvernement turc au sujet de l'ouverture d'une enquête à l'encontre de Dogu Perincek. Lors de l'entretien, il a rappelé que le Code pénal suisse contenait une norme contre le racisme, qui punissait tout propos tenu en public niant, minimisant ou tentant de justifier un génocide ou autres crimes contre l'humanité. Il a par ailleurs renvoyé à l'indépendance du pouvoir judiciaire en Suisse.

Le DFAE rappelle que le Conseil fédéral a toujours déploré et condamné les tragiques déportations et les massacres qui ont eu lieu en Arménie à la fin de l'Empire ottoman. Toutefois, il est d'avis qu'il appartient aux historiens de faire la lumière sur ces événements et de les analyser dans leur contexte historique. A cet égard, le Conseil fédéral salue la proposition du gouvernement turc d'instaurer une commission mixte composée d'historiens turcs et arméniens pour procéder à une étude approfondie de la question. AP
mt

Article original [www.edicom.ch]
© AP - The Associated Press. Tous droits réservés.

Motherhome | Zurück zur Presseschau | Zurück zum Anfang der Seite

Association Suisse-Arménie - Gesellschaft Schweiz-Armenien