www.armenian.ch Association Suisse-Arménie
Halacoglu: Revue de Presse
 

050822|Armenews|Condamnation UDF du négationnisme turc
Voir l'article précédent :: Voir l'article suivant  
22 août 2005 | Armenews |

NEGATIONNISME

Condamnation UDF du négationnisme officiel mis a l'honneur en Turquie

Francois ROCHEBLOINE, Député de la Loire, Président du Groupe d'Amitié France Arménie a l'Assemblée Nationale, Rudy SALLES, Député des Alpes Maritimes et Alexis GOVCIYAN, membre du Bureau Politique de l'UDF condamnent avec la plus grande fermeté la récente décision du Conseil Municipal d'Ankara de débaptiser une rue qui portera désormais le nom du Dr Yusuf Halacoglu, Président actuel de l'Institut Turc d'Histoire et tristement célebre pour son activisme négationniste a l'égard du génocide arménien de 1915 . "Quel paradoxe dans un pays, candidat a l'Union Européenne et devant justement respecter les règles de démocratie, de respect des droits de l'homme et notamment celui de la mémoire" soulignent-ils.
De même, "faut-il rappeler qu'en toute logique, on ne donne pas a une rue le nom d'une personne vivante ?" Mais Ankara justifie une telle décision en précisant que "Dr Halacoglu est un homme courageux qui tient tête aux accusations arméniennes. A cet effet, dans plusieurs pays d'Europe, il a recu des réactions. En l'honorant ainsi, on montre qu'il n'est pas seul". "De tels propos sont inacceptables et c'est pourquoi la France a voté une loi le 29 janvier 2001 portant sur la reconnaissance publique du génocide. Dans ce cadre, comme chacun le sait, l'implication du groupe UDF a été constante et sans faille et depuis ce vote, le groupe a préparé les textes et interventions allant dans le sens de la condamnation de la négation du génocide. Des lors, il n'est pas acceptable que de telles attitudes négationnistes, officielles de surcroît puissent encore exister et tous les moyens doivent etre mis en oeuvre pour combattre ce fléau. Si tel n'était pas le cas, les valeurs européennes seraient en danger et il ne serait guere envisageable d'ouvrir des négociations avec un pays qui se permet de tels écarts a la démocratie la plus élémentaire. Ce que nous n'avons cessé de rappeler depuis fort longtemps doit enfin etre entendu et des décisions courageuses devront etre prises".

Motherhome | Retour à la Revue de Presse | Retour haut de la page

Association Suisse-Arménie - Gesellschaft Schweiz-Armenien