www.armenian.ch Association Suisse-Arménie
Turquie-EU: Revue de Presse
 

050519|Armennews|Intimidation turque à Philippe de Villiers
Voir l'article précédent :: Voir l'article suivant  
Commentaire
par Sarkis Shahinian

À quelques jours du référendum sur la constitution européenne qui se déroulera en France, Philippe de Villiers a été l'objet d'une campagne d'intimidation de la part des milieux turcs en France (lire l'article d'après). Le processus d'intégration de la Turquie, mais surtout celui des Turcs en France et notamment en Europe, ne donne pas ainsi le meilleur message aux français. Il serait opportun de réfléchir, si après cette nouvelle manifestation de violence gratuite contre un représentant d'une institution démocratique française, (qui a suivi, on le rapelle, l'attaque inouïe subie par cinq français d'origine arménienne à Valence le 27 novembre 2004 lorsqu'ils recueillaient des signatures pour une pétition - lire les relatives informations, dont le communiqué de l'ASA: http://www.armenian.ch/forum/phpBB2/viewtopic.php?t=1378 ) l'on ne devrait pas plutôt reporter la date d'ouverture des négotiations pour l'adhésion de la Turquie à l'UE, fixée au 3 octobre prochain. Si à cela on ajoute la campagne déchaînée d'intimidation sans égal suivie par des insultes de la part des autorités et de l'opinion publique turque contre les politiciens allemands à cause du refus des autorités de Berlin d'octroyer, pour des raisons de sécurité, le permis d'atterrissage aux avions de la compagnie aérienne turque OnurAir, on comprend bien à quel type de "coexistence" turque les Européens seront confrontés dans le prochain futur.



POLITIQUE, jeudi 19 mais 2005-ARMENEWS

Philippe de Villiers est sous protection policière depuis le 24 avril 2005

Lors d'un long entretien téléphonique avec la rédaction des Nouvelles d'Arménie Magazine, le président du Mouvement pour la France a fait part des menaces qui pesaient sur lui depuis son intervention à la manifestation du 24 avril organisée par le CCAF à Paris. Sans vouloir entrer dans les détails, Philippe de Villiers a affirmé être la cible d'une campagne d'intimidation venant des milieux turcs. Ces menaces de mort ont été prises très au sérieux par le ministère de l'Intérieur qui a affecté une protection policière permanente au leader du " Non " au référendum qui, selon un sondage BVA réalisé le 13 mai dernier pour le Figaro, convainc en ce moment sur son nom un Français sur trois. Lors d'une conversation de près d'une demie heure avec la rédaction des NAM, à l'initiative de Philippe de Villiers, ce dernier a lancé un appel à la solidarité aux Français d'origine arménienne et émis le souhait qu'ils soient présents avec des drapeaux arméniens à son meeting, au Palais de sports le 21 mai, à 14 heures. Au-delà des affinités politiques, il s'agit pour lui de dénoncer ainsi les risques que l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne fait déjà peser sur la liberté d'expression et la démocratie. Et à ce titre les " Arméniens ont quelque chose à dire et une expérience à transmettre " a estimé Philippe de Villiers.

Motherhome | Retour à la Revue de Presse | Retour haut de la page

Association Suisse-Arménie - Gesellschaft Schweiz-Armenien