www.armenian.ch Association Suisse-Arménie
Turquie-EU: Revue de Presse
 

051003|RSR|EU: pas de compromis sur la Turquie
Voir l'article précédent :: Voir l'article suivant  
Dernière mise à jour: lundi, 3 octobre 2005 à 07:58


Union européenne: pas de compromis sur le Turquie

L'Union européenne, au bord d'une nouvelle crise, va tenter d'arracher lundi un compromis de dernière minute pour ne pas abandonner la Turquie à sa porte et lancer avec elle des pourparlers d'adhésion bloqués par l'Autriche.



Réunis à Luxembourg, les ministres des Affaires étrangères des 25 ont échoué à s'entendre dimanche soir sur le cadre des futures négociations avec Ankara, dont l'ouverture est officiellement programmée en fin d'après-midi lundi.


La présidence britannique de l'UE a exprimé sa "frustration", mais le chef de la diplomatie de Londres, Jack Straw, a refusé de jeter l'éponge. "J'espère et je prie pour que nous soyons capables de parvenir à un accord", a-t-il déclaré.
Il n'a pas exclu un report de quelques heures de la cérémonie officielle avec Ankara.

Une crise de plus ?

Un échec des 25 à s'entendre dans les temps risquerait d'enfoncer un peu plus l'UE dans la crise ouverte par le double non aux référendums français et néerlandais sur la Constitution européenne et de renforcer les tensions avec le gouvernement turc.


Avant d'ouvrir les négociations avec la Turquie, les Européens doivent impérativement s'entendre à l'unanimité sur les principes directeurs des discussions.


Tout en niant vouloir entraver le début des pourparlers, l'Autriche maintient pour l'instant sa revendication de voir envisager une "alternative" à l'adhésion. Vienne est sous la pression d'une opinion massivement hostile aux aspirations turques.


Attitude autrichienne fustigée

Le projet de cadre accepté par les 24 autres Européens pour les pourparlers avec Ankara affirme que "l'objectif commun des négociations est l'adhésion", dans un processus ouvert et sans garantie.


Plusieurs ministres ont fustigé dimanche soir l'attitude autrichienne, qui remet en cause un compromis difficilement trouvé en décembre 2004 par les chefs d'Etat et de gouvernement des 25. "L'Autriche manque de bonne foi", a dénoncé le Polonais Adam Rotfeld.


La reprise des travaux des 25 a été fixée à 09H30 (07H30 GMT) lundi matin.

Motherhome | Retour à la Revue de Presse | Retour haut de la page

Association Suisse-Arménie - Gesellschaft Schweiz-Armenien