www.armenian.ch www.armenian.ch
All Good-Willed Armenians


11+16-June-07| RSR1|Un dromadaire sur l'épaule

 
Post new topic   Reply to topic    www.armenian.ch Forum Index -> TV Programmes, Cinema & Radio
View previous topic :: View next topic  
wizard
Site Admin


Joined: 25 Oct 2003
Posts: 500
Location: 47°23'55''

 PostPosted: Wed Jun 13, 2007 11:08 am    Post subject: 11+16-June-07| RSR1|Un dromadaire sur l'épaule Reply with quote Back to top

Un dromadaire sur l'épaule: Istanbul - Erevan

Passer de la Turquie à l'Arménie est impossible, il faut traverser la Géorgie.


RSR 1, 13h00, du 11 au 16 juin, tous les jours

Pour comprendre ces relations complexes, Laure de Gonneville a parcouru les 2000 km qui séparent Istanbul d’Erevan.

Que l’on évoque le génocide arménien de 1915 ou les années de communisme, l’histoire de ces territoires turcs, géorgiens et arméniens est toujours douloureuse.

La Turquie et l’Arménie sont souvent présentées comme des pays ennemis. Pourtant, des Arméniens vivent en Turquie depuis des générations.

Lors de l’assassinat du journaliste turc d’origine arménienne, Hrant Dink, le 19 janvier dernier, de nombreux Stambouliotes ont brandit des pancartes avec écrit « Nous sommes tous des Arméniens ! ».

Cependant, le génocide de 1915 est encore présent dans les esprits et la frontière turco-arménienne toujours fermée depuis 1993. Obligeant ainsi le voyageur qui veut emprunter la route à passer par l’Iran ou par la Géorgie…Un pays en transition encore meurtri par des années de guerre civile.

Laure de Gonneville est journaliste indépendante, basée à Grenoble. Présentation Cyril Dépraz.
_________________________

lundi 11 juin 2007

Être Arménien à Istanbul


Ecoutez

Sur la terrasse d’un café de Taksim, quartier branché d’Istanbul, nous prenons un verre avec Batou et Mourad, deux jeunes Turcs d’origine arménienne. Pour eux, qui comptent plus d’amis turcs qu’arméniens, les clivages entre Arméniens et Turco-Turcs ne devraient pas exister.

Un peu plus loin sur la rive asiatique du Bosphore, un chant émane d’une petite église camouflée derrière de hauts murs.

C’est la voix d’Aylin, une étudiante en chant lyrique. Moitié turque, moitié arménienne, elle assume ses deux identités et comme la plupart des Arméniens d’Istanbul, elle préfère regarder de l’avant plutôt que de rappeler les événements douloureux de 1915.

Invité: Ferhat Kentel, journaliste au quotidien en ligne Gazetem.net et professeur sociologie à l’Université de Bilgi (Istanbul).
_________________________

mardi 12 juin 2007

Trabzon, ville de passage


Ecoutez

20 heures de bus (ou 25 heures en cas de panne…) relient Istanbul à Trabzon, un des ports les plus importants sur la Mer noire, au Nord-Est de la Turquie.

Dans cette région beaucoup plus conservatrice, femmes voilées et « Natachas », prostituées d’ex-URSS, se croisent. Magasins d’arme et hôtels de passe indiqués en turc et en alphabet cyrillique cohabitent.

Le soir d’un match de foot Trabzonspor/Fenerbatche, une étudiante nous explique pourquoi les bars sont séparés en deux salles, l’une pour les hommes, l’autre pour les femmes et les familles.

Dernière rencontre à Trabzon avec de drôles de voyageurs azéris et arméniens qui font Paris-Bakou/Erevan en voitures de luxe achetées en Allemagne…

Invité: Ugur Aksoy, vit en Suisse, né à Trebzon, en Turquie sur les bords de la Mer Noire.
_________________________

mercredi 13 juin 2007

Tbilissi, l’espoir d’une vie meilleure


Lors d’un cours de danse géorgienne dans un vieil immeuble de Tbilissi, nous rencontrons Marie, petite jeune fille très décidée de 12 ans. Arrivée en Géorgie après la fin de la guerre civile, elle n’a pas connu la même époque que Vaja, le directeur de son école.

Cet ancien docteur en chimie, reconverti en traducteur dans les années post-soviétiques et qui a finalement créé une école franco-géorgienne, nous raconte l’évolution de la Géorgie à travers sa propre vie. Et l’amour qu’il a pour ce pays et sa culture.

Invité: Gaïdz Minassian, docteur en science politique et chercheur au groupe d'analyse politique à l'Université de Paris X-Nanterre.

Auteur de Caucase du Sud, la nouvelle guerre froide, Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie, Editions Autrement 2007.
_________________________

jeudi 14 juin 2007

Le « regard triste » de l’Arménie


Arminée, étudiante à l’université de langues d’Erevan, est très fière de son pays et de ses traditions. Elle nous emmène voir un petit tournoi d’échecs, sport national en Arménie, dans une école primaire d’un quartier pauvre de la périphérie d’Erevan.

Chez elle, l’album photo du mariage de sa sœur est l’occasion de rappeler l’importance de l’identité arménienne, puis les épreuves qu’ont dû et que doivent encore subir les Arméniens et qui leur donnent les « yeux tristes ».
_________________________

vendredi 15 juin 2007

Une société arménienne à deux vitesses


Grâce à l’argent de la diaspora, Erevan se modernise…mais les loyers augmentent. Sans l’aide de ses oncles partis travailler en Russie, Tatev ne pourrait pas s’en sortir. Originaire de Gumri, elle raconte avec émotion le tremblement de terre de 1988. Elle avait alors 7 ans.

Dans cette ville du Nord de l’Arménie, qui n’est toujours pas finie d’être reconstruite, nous retrouvons Sœur Arussiak. Cette ancienne directrice d’une école aux Etats-Unis a tout quitté pour se consacrer aux enfants du pays.
_________________________

samedi 16 juin 2007

Rediffusion intégrale
 
View user's profile Send private message Send e-mail Visit poster's website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    www.armenian.ch Forum Index -> TV Programmes, Cinema & Radio All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum