The Country

L'Arménie est un très ancien pays de hauts plateaux, situé au sud du Caucase, entre la Mer Noire et la Mer Caspienne. Son nom est déjà évoqué au VIè siècle av. JC. Les Arméniens ont embrassé la religion chrétienne en l'an 301, faisant ainsi de leur pays la première nation chrétienne du monde. L'Eglise des Arméniens est une église apostolique autocéphale, proche des autres églises d'Orient. Les Arméniens ont leur propre langue depuis des millénaires et leur propre écriture depuis l'an 406. L'art arménien est avant tout religieux et il s'est merveilleusement exprimé dans l'édification d'églises en pierre taillée, dès le IVè siècle, dans les croix en pierre (Khatchkar), et dans les enluminures et miniatures du Moyen Âge.

Au cours des siècles, plusieurs royaumes se sont succédés, tantôt indépendants, tantôt intégrés dans d'autres empires, et l'Arménie s'est trouvée divisée entre la Grande Arménie - dans les premiers territoires - et la Cilicie - sur la Mer Méditerranée.

Dès 1895, les Arméniens ont été victimes de pogroms conduits par l'empire ottoman, et de 1915 à 1918 le parti des Jeunes Turcs a organisé et exécuté le Génocide des Arméniens, faisant plus d'un million-et-demi de victimes. Après la première guerre mondiale, l'Arménie a bénéficié d'une courte autonomie, avant d'être divisée entre la Turquie et l'URSS où s'est formée l'Arménie soviétique.

Depuis le 21 septembre 1991, l'Arménie est une république indépendante qui se débat pour atteindre un niveau de vie convenable. Le tremblement de terre de 1988 et le conflit du Karabagh pour désenclaver les territoires arméniens ont cruellement frappés le peuple arménien et le développement économique s'en trouve fortement lesté. L'Arménie dépend aujourd'hui encore en grande partie d'aides extérieures, en particulier du soutient de la diaspora dispersée dans le monde entier.

 



Voir la carte détaillée (~250 kB) et carte d'Asie centrale (~170 kB)

La plus vieille chaussure du monde découverte en Arménie

Le 10 juin 2010 | Le Monde | avec AFP

 

La plus vieille chaussure en cuir jamais découverte a près de 5 500 ans, et son état de conservation est incroyablement bon, révèle une étude scientifique menée par une équipe internationale et dont les résultats ont été publiés sur le site américain PLos One, mercredi 9 juin.

 

Découverte en 2008 dans une caverne située dans la province arménienne de Vayotz Dzor, région frontalière de l'Iran et de la Turquie, le soulier est fait d'un seul morceau de cuir, probablement une peau de bovidé, et a visiblement été travaillé pour épouser le pied droit de celui ou celle qui le portait. Elle était maintenue fermée par un lacet en cuir introduit dans une vingtaine d'œillets.

 

Lors de sa découverte, la chaussure était remplie d'herbe séchée mais les chercheurs ne peuvent déterminer si cette herbe visait à garder le pied au chaud ou à conserver la forme du soulier. Impossible également de déterminer si le soulier appartenait à un homme ou une femme, a observé Ron Pinhasi, un archéologue du College Cork en Irlande, principal auteur des recherches. Ses dimensions, qui correspondent à un 37, auraient en effet pu être celles d'un homme de l'époque, ces derniers étant de plus petite taille qu'aujourd'hui. Par ailleurs, précise l'étude, la taille ainsi que la forme des pieds peuvent sensiblement différer d'un groupe ethnique à un autre.

 

Une conception particulièrement sophistiquée

 

L'étude souligne en outre que la conception de la chaussure, une pièce de cuir attachée par des liens plus ou moins complexes, se retrouve largement à travers l'Europe et à travers les époques préhistoriques, ce qui suggère que ce type de soulier a été porté pendant peut-être plusieurs milliers d'années et dans des régions très éloignées les unes des autres. Il est par ailleurs possible, selon les auteurs de l'étude, que ce type de chaussure – très élaborée pour l'époque – ait été inventé à un endroit, puis diffusé à travers l'Europe au fil du temps.

 

Ces hypothèses ne pourraient cependant être confirmées que si un grand nombre de chaussures préhistoriques étaient découvertes dans toute l'Eurasie. Seule conclusion solide, et pas des moindres : cette découverte montre clairement que l'usage de la chaussure en Europe est probablement bien plus ancien qu'on ne le pensait jusqu'à présent.

 

Une chaussure antérieure à Ötzi, « l'homme de glace »

 

Les chercheurs ont souligné que la caverne bénéficiait d'un environnement sec, frais et constant, ce qui a créé des conditions de préservation exceptionnelles, non seulement pour cette chaussure, mais aussi pour les différents objets qui y ont été découverts, tels de grands récipients dont beaucoup contenaient du blé, de l'orge, des abricots et d'autres plantes comestibles. Une épaisse couche de fumier de chèvre recouvrait également le sol de la caverne ce qui a, en séchant, littéralement scellé les objets recouverts, les préservant pour des millénaires.

 

« Nous pensions tout d'abord que le mocassin et les autres objets contenus dans la caverne dataient seulement de 600 à 700 ans car ils étaient en très bon bon état », explique Ron Pinhasi. Ce n'est qu'après avoir envoyé ces objets dans deux laboratoires, un à l'Université d'Oxford (Grande-Bretagne) et l'autre en Californie, où ils ont été datés au radiocarbone, que les chercheurs ont réalisé que le mocassin était antérieur de plusieurs centaines d'années à ceux portés par Ötzi, l'humain congelé et déshydraté depuis plus de 5 000 ans, découvert fortuitement en septembre 1991 à 3 200 mètres d'altitude à la frontière austro-italienne. Jusqu'à présent, les souliers d'Ötzi étaient considérés comme les plus vieux au monde.

 

Copyright Le monde 2010 | Lire l'article original

 

 

Photo: Reuters/HO

Ziran!

Support your local Ziran!

Schaffhauserstrasse 30

CH 8006 Zürich

 

 

Take a share:

Info - Share certificate

 

 


Calendar

News & Forum

Webmail

English
French
German