Negationism of the Armenian Genocide

L'Association Suisse-Arménie (ASA) s'est fortement engagée dans la défense des vérités historiques et dans le processus de reconnaissance du génocide des Arméniens, essentiellement par un long et patient travail d'information. Le corollaire de cet engagement est évidemment le combat contre le négationnisme, d'où qu'il vienne.

 

La Turquie nie farouchement la réalité historique du génocide des Arméniens. Elle ne parle que d'événement tragiques, de rebelles qui auraient mis en péril l'empire ottoman et de déplacement de population pour les éloiger des zones de guerre. Le but de ce voyage était en général, après un long voyage sans eau ni nourriture, le désert et la mort.

 

Negationism at school in Turkey

En 2003, le négationnisme turque s'est imposé à l'école. Le 14 avril dernier, le Ministre turc de l'Education Nationale a envoyé une circulaire aux écoles primaires et secondaires de Turquie incitant les élèves à nier l'extermination des Arméniens, des Assyro-Chaldéens et des Grecs Pontiques.

Ce document impose aux directeurs de ces établissements d’organiser des conférences et des "témoignages" attestant que la Turquie n'a jamais exterminé ses minorités. Il demande en particulier aux élèves de rédiger des dissertations sur la "lutte contre les allégations de génocide", en interdisant l'utilisation de formules tels que "les Turcs ont tué des Arméniens".

 

>> > Denial at school: more information

 

Trials in Switzerland against negationnists

Procès pour négation du génocide. En Suisse, à plusieurs reprises, les milieux turques on tenté de répande leurs thèses négationistes. L'ASA et le ministère public ont intenté divers procès aux dirigeants de ces mouvements.

 

>> > Trial: more information